04 82 29 12 31

Objet de votre demande

Informations personnelles

Menu
04 82 29 12 31
5 rue Grignan
13006 Marseille
04 82 29 12 31
<
CONTACTEZ LE CABINET
Vous appréciez, partagez !
Loïc Roccaro 04 82 29 12 31
5 rue Grignan
13006 Marseille

 

Titulaire d'un Master II en Sciences criminelles et d'un diplôme universitaire en sciences criminologiques, Maître Loïc Roccaro a suivi une prestigieuse formation universitaire et professionnelle en collaborant avec des Cabinets pénalistes hautement reconnus à Marseille. 

Fort de cette expérience, Maître Loïc ROCCARO a rapidement créé son propre Cabinet d'Avocat au 5 rue Grignan à Marseille et assiste partout en France aussi bien les personnes suspectées ou poursuivies d'avoir commis une infraction pénale que les victimes de crime et de délit.

La matière pénale étant vaste, Maître Loïc ROCCARO intervient à tous les stades de la procédure notamment :
  • Au stade de l'enquête : suivi de plainte, assistance des victimes ou des suspects lors des auditions et des confrontations réalisées au cours d'une mesure de garde à vue ;
  • Lors d'une transaction pénale : mesure de médiation ou de composition pénale, procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité ;
  • Au cours d'une information judiciaire : interrogatoires, confrontations, débats devant le Juge des Libertés et de la Détention, demande d'acte utile à la manifestation de la vérité, reconstitution, demande de remise en liberté, requête en nullité, constitution de partie civile et audition des victimes  ; 
  • Lors du procès : devant la Cour d'Assises, le Tribunal correctionnel, le Tribunal pour enfants, le Tribunal de Police : 
  • Au stade de l'exécution des peines : demande d'aménagement de peines (assorti d'un bracelet électronique, d'une semi-liberté etc.), de confusion de peines, d'exclusion d'une inscription au bulletin n° 2 du casier judiciaire ; demande de transfert d'un détenu et défense des droits des détenus (commission disciplinaire, placement à l'isolement) ;
  • Au stade de l'indemnisation des victimes : saisine du fonds de garantie, de la CIVI et du SARVI. 

S'agissant des infractions pénales, Maître Loïc ROCCARO intervient quelle que soit leur nature : atteintes aux personnes, au biens, à la probité et aux intérêts de l'Etat, à l'environnement, au droit du travail, au droit de la construction et de l'urbanisme. 


Les infractions commerciales et financières

Instauré pour que "le crime ne profite pas", le droit pénal des affaires n'a cessé d'évoluer au gré des réformes législatives, de sorte que nous assistons ces dernières années à une patrimonialisation du droit pénal.

Ce constat s'impose surtout depuis l'entrée en vigueur des lois n° 2010-768 du 9 juillet 2010 et n°2012-304 du 6 mars 2012 sur les saisies pénales conservatoires tendant à faciliter l'exécution des peines de confiscation des avoirs criminels. 

Cet assouplissement des saisies pénales conservatoires renforce ainsi la répression des infractions relevant du droit pénal des affaires comme le recel, le blanchiment, l'abus de bien sociaux, l'abus de confiance, l’escroquerie, l'extorsion ou le chantage, la corruption, le trafic d'influence, la concussion, le faux et l'usage de faux le délit d'initié, la banqueroute, la fraude fiscale etc. 

Ainsi, quelles que soient la source législative de ces infractions (Code pénal, Code de commerce, Code du travail, Code général des impôts, etc.), elles nécessitent sans exception une certaine maîtrise de la procédure pénale. 


Les infractions au droit du travail

Nombreuses sont les infractions prévues par le Code pénal qui entrent dans le champ du droit du travail

L’on citera, entre autres, la discrimination, le harcèlement moral ou sexuel.

D’autres, en revanche, sont propres au droit du travail : le travail dissimulé, le prêt de main d'oeuvre illicite, l’infraction aux règles d’hygiène ou de sécurité, du licenciement abusif etc. 

Sur ces différents aspects, Maître Loïc ROCCARO vous conseille pour entamer les démarches appropriées, dans la constitution du dossier, et assure votre défense en cas de procès. 


Le droit pénal des personnes

La défense de la victime

Si en théorie la notion de "défense" s'applique davantage aux accusés, la pratique permet de révéler que l’élaboration d'une stratégie de défense des intérêts des victimes est indispensable.

En effet, l'Avocat qui assiste une victime peut juger opportun de rédiger lui-même une plainte pénale et de la remettre entre les mains du Procureur de la République afin de retranscrire le plus fidèlement possible les faits dénoncés tout en leur apportant la qualification juridique la plus adéquate à l'aune des éléments de preuve qui lui ont été remis. 

A cette fin, la défense de la victime commence par une consultation en amont, qui est une étape obligatoire pour que l’avocat puisse se faire une idée des difficultés de l’affaire. L’avocat demandera à la victime d’apporter les pièces nécessaires à la préparation de la défense de ses intérêts.

La défense des victimes recommande une grande capacité d'écoute afin de cerner leurs besoins et de mettre en oeuvre toutes les diligences utiles pour la réparation de leur préjudice. 

Cet accompagnement s'effectue tant au stade de l'enquête qu'au cours de l'instruction et du procès et peut s'étendre à la phase d'indemnisation avec la saisine du fonde de garantie national ou de la Comission d'indémnisation des victimes d'infraction (CIVI). 

A cet égard, Maître Loïc ROCCARO a eu la chance d'intervenir plusieurs mois au sein de l'Association d'Aide aux Victimes de l'Héraut (ADIAV) au cours de sa formation à l'Ecole des Avocats du Sud-Est, et d'être sensibilisé à la recherche impérative d'un équilibre entre "la victime oubliée" et la "victime sacralisée". 


Le prévenu et la procédure pénale

Le respect des droits de la défense constitue le socle de notre démocratie, quelle que soit la nature de l'infraction reprochée au prévenu ou à l'accusé (crimes délits ou contraventions). 

Souvent incomprise ou défiée par l'opinion publique, la défense pénale des suspects répond à l'impératif d'égalité des justiciables devant la justice et sert de rempart contre l'arbitraire. 

La fin ne pouvant en aucun cas justifier les moyens, l'Etat de droit ne saurait donc reprocher au justiciable d'avoir commis une infraction pénale tout en violant lui-même les règles de procédure destinées à protéger les droits et les libertés des justiciables. 

L'Avocat est donc le grain de sable chargé d'empêcher la machine judiciaire d'écraser injustement le justiciable. 

Le prévenu et la procédure pénale s’inscrivent, au regard des droits garantis, dans la conception stricte de la présomption d’innocence. Tout acte de procédure pénale (garde à vue, comparution immédiate, mise en examen audience correctionnelle ou audience criminelle…) est donc un élément protecteur des libertés du prévenu. 

L'Avocat veille ainsi au respect de ces règles fondamentales, dénonce leur violation en cas d'irrégularité commise par les autorités judiciaires en charge de la procédure, et sollicite dans la mesure du possible, la remise en liberté des personnes placées en détention provisoire.


Les infractions routières

Vécu par beaucoup comme un "véritable cauchemar", le risque pénal pour les automobilistes est omniprésent à travers la multitude des infractions prévues conjointement par le Code pénal et le Code de la route comme le délit d'excès de vitesse, le délit de fuite, de mise en danger délibéré, de blessures ou d'homicide involontaire, de refus d'obtempérer etc. 

De même que la réponse pénale apportée à ses infractions par le Ministère public connaît plusieurs visage : composition pénale, comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité ou encore, comparution devant le tribunal de Police le Tribunal correctionnel.   

Jusqu’au procès et tout au long de la procédure, Maître ROCCARO vous assiste et vous défend en tant qu'auteur ou victime d'une infraction routière.

Loïc Roccaro Itinéraire Contact
04 82 29 12 31